Emmanuel Pinda, coach des Espoirs, revient sur la première partie de saison des siens.

De LSC | Dans Actualités, Centre de formation | le 20 janvier 2014

Emmanuel Pinda

 

Le coach des Espoirs revient sur la première partie de saison des siens. Il évoque son collectif mais également les objectifs fixés.

 

Le bilan comptable (10v-7d) : « C’est plutôt intéressant ! Notre première partie de saison est positive malgré deux défaites qui laissent des regrets face à Dijon à domicile et contre Chalon à l’extérieur. Un temps d’adaptation s’est opéré pour chacun. Les joueurs ont pu aussi découvrir des méthodes de travail différentes qu’ils ont dû digérer. Je dirais qu’ « intensité » et « discipline » sont les deux maîtres-mots de notre saison. En effet, afin que l’on évolue à haut niveau, la rigueur est essentielle. De plus, posséder cette dernière a pour intention de développer chez chacun des joueurs sa qualité intrinsèque. »

 

La qualité de jeu : « On a une identité de jeu qui se dégage de plus en plus ; à savoir que l’on défend de plus en plus et que nous sommes une équipe qui aime jouer. Il faut cependant que l’on étende une discipline tout au long des rencontres pour éviter des pertes de ballons, trop nombreuses depuis le début de saison. Celles-ci sont dûes à un excès de jeu offensif sans discipline ni rigueur. »

 

L’état d’esprit des joueurs : « Des difficultés sont apparues au début de saison. Chacun des joueurs a dû changer certains repères face aux méthodes de travail proposées. Enregistrer et évoluer dans la lecture de jeu ont été par exemple des pistes de travail depuis le début de saison afin que chacun puisse accroître une intelligence de jeu. Après je me montre autant exigeant avec chaque joueur qu’il soit cadet, espoir ou espoir qui joue parfois avec les pros. En général deux cadets sont sur la feuille de match des espoirs. L’objectif est que ces derniers aient un temps de jeu de 10/15 min. Pour ce qui est des joueurs tels que Vincent Poirier, Jordan Aboki, Baccary Seydi, le but est qu’ils passent le pallier avec le statut de pros le plus vite possible du fait de leur dernière année espoirs. Ce qui entraîne un degré d’exigence vis-à-vis d’eux. »

 

Coupe de France* : « On prend chaque match à fond. Il existe un intérêt pour les joueurs face à des adversaires de N3, N2. Ces équipes sont composées de joueurs expérimentés qui évoluent devant un public nombreux avec le but de faire tomber « les espoirs ». Par exemple à Maubeuge, 400 à 500 personnes étaient présentes. Nos joueurs apprennent donc à évoluer face à la pression du public et prennent aussi conscience des choses. Se confronter à un niveau auquel ils n’ont pas l’habitude de se frotter est très enrichissant pour eux à tous points de vue. »

* A noter que le prochain match de coupe aura lieu dimanche 26 janvier à Calais

 

Objectif Trophée du Futur : « Il s’agit de l’objectif de la saison car il sera très difficile de revenir dorénavant à hauteur de Gravelines pour le titre. Nous sommes aujourd’hui  3ème exæquo. L’objectif est d’être dans les 6 équipes qui restent à définir soit dans les 7 premiers à la fin de la saison régulière. »

 

Souhaitons une bonne deuxième partie de saison à l’ensemble du groupe Espoirs; joueurs, entraîneurs, bénévoles, dirigeants, parents et supporters qui suivent cette équipe tout au long de la saison!!!

 

 

Pas de commentaire pour "Emmanuel Pinda, coach des Espoirs, revient sur la première partie de saison des siens."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.