Interview Stevy Farcy

De LSC | Dans Informations | le 8 juillet 2014

Q1 : Stevy, peux-tu te présenter en quelques mots, et nous dire comment tu es arrivé au Paris Levallois Association ? Et quel est ton rôle au sein de l’Association ?

Je  suis entraîneur de Basket-ball au Paris-Levallois depuis 4 ans. J’ai d’abord entrainé l’équipe U15 Région et ça fait 3 années que j’entraîne les U17 Région. Auparavant, j’ai entraîné dans les clubs de Charenton et de Créteil, surtout des équipes d’U11 et U13 (garçons ou filles). J’ai joué au Basket dans plusieurs clubs (Charenton, Brunoy, Créteil).

Autrement, je travaille dans une société privée impliquée dans le domaine paramédical. Je ne suis pas entraîneur à temps plein.

 

Q2 : Peux-tu nous faire un récapitulatif de ta saison passée avec les U17 Région, vos résultats, es-tu satisfait du groupe et quel bilan en tires-tu ?

En début de saison, j’avais fixé deux objectifs :

– Faire en sorte que chaque joueur puisse progresser suffisamment pour intégrer les U18 France du PLA ou d’un autre club en fin de saison (objectif principal)

– Jouer en 1ère division région et finir dans les 3 premiers (en visant la première place)

Globalement, les deux objectifs sont plutôt atteints même si on aurait pu faire encore mieux.

En effet, concernant le premier objectif, 3 joueurs du groupe intègrent la saison prochaine les U18 France du PLA et 5 joueurs ont trouvé une équipe U18 ou U17 France dans d’autres clubs. Les joueurs restants évolueront en U20 Région ou U20 France du PLA la prochaine saison.

Pour le deuxième objectif, nous faisons une saison pleine (24 victoires) à l’exception d’un match contre Charenton, notre seule défaite de la saison, qui nous coûte malheureusement le titre de Champion d’Ile de France U17 sur un point-average défavorable. Nous finissons donc deuxième à égalité de victoires/défaites avec les U17 de Charenton.

Evidemment, le groupe a été déçu de ne pas finir cette saison en étant invaincu et de ne pas remporter le titre.

 

Q3 : Quels sont les principes, valeurs que tu essayes de transmettre à tes joueurs à travers ta formation ?
Ma priorité est le développement individuel du joueur tout en essayant de transmettre les valeurs collectives du sport d’équipe qu’est le basket-ball. Le développement individuel concerne les aspects techniques, tactiques, physiques et mentaux. C’est donc un gros travail qui se poursuit pour certains joueurs (arrivant de U15 France notamment) et qui commence pour d’autres joueurs (débutants ou venant d’un niveau départemental).

A travers ce développement individuel du joueur, l’objectif principal est de permettre à chaque joueur du groupe d’intégrer un centre de formation (Paris-Levallois ou autre) ou une équipe évoluant en championnat de France à la sortie de son année en U17 Région.

J’essaie de faire comprendre aux joueurs que le talent ne suffit pas, surtout pour arriver au plus haut niveau. Ils doivent travailler énormément pour réussir, souvent plus que ce que l’on fait lors des 3 entrainements hebdomadaires. Les joueurs sortant d’U15 doivent souvent passer un cap mental et physique pour accéder au niveau U18 France. Ils doivent s’endurcir mentalement et physiquement.

J’essaie également d’axer mon travail sur la responsabilisation et l’autonomisation du joueur. Le joueur doit avoir l’envie de devenir meilleur, de travailler pour atteindre ses objectifs. L’idée est de faire en sorte que le joueur devienne autonome et maitre de son développement. La motivation du joueur doit être intrinsèque. Le coach ne doit pas être tout le temps derrière le joueur. S’il y a cette nécessité pour le coach, cela signifie que le joueur n’a pas l’envie profonde d’aller plus haut. Tout le monde perd son temps dans ce cas.

La dernière chose importante est d’essayer de former des joueurs qui comprennent le basket dans la lecture du jeu, dans la gestion d’un match, etc.  On parle souvent de « QI Basket ».

 

Q4 : Quelles sont tes relations de travail avec Rodrigue (coach U18 France) ? Et quels sont les liens entre vos deux équipes ?

Je connais Rodrigue depuis de nombreuses années. Nous sommes presque tous les jours en contact (directement ou par téléphone). Nous discutons beaucoup des joueurs (progression, déficits, mentalité,..)  et des séances d’entraînements afin de faire fonctionner du mieux possible la passerelle entre les U18 France et les U17 Région. Il y a une confiance mutuelle qui s’est établie depuis que l’on se connait.

 

Q5 : Restes-tu au PLA l’année prochaine ? Si oui, sais-tu quelle équipe auras-tu ? Quels sont tes projets pour celle-ci ?

Oui, je reste au PLA la saison prochaine. Les dirigeants et le directeur technique Rodrigue m’ont confié l’équipe U18 France et j’en suis très honoré. J’ai deux objectifs principaux : permettre à chaque joueur du groupe d’atteindre la catégorie Espoir en 1 ou 2 ans et qualifier l’équipe dans le groupe A du championnat U18 pour jouer les meilleures équipes de France. L’équipe U18 du PLA de la saison prochaine est renouvelée à 70% avec 4 nouveaux joueurs nés en 1999 (donc première année U17). On veut de plus en plus mettre en avant des jeunes joueurs potentiels dans le groupe U18 et leur donner des responsabilités (à partir du moment où ils le méritent bien sûr).

Je vais travailler en équipe avec Emmanuel Pinda (entraîneur des Espoirs et assistant des pros), Alexandre Kossmann (préparateur physique du centre de formation) et Bernard Heissel (en charge du suivi scolaire et logistique des joueurs du centre de formation).

 

Q6 : As-tu déjà entrainé des joueurs qui sont arrivés au Haut Niveau ? Quand et dans quelles catégories ?

La plupart des joueurs que j’ai entraînés ne sont pas encore au Haut Niveau car ils ont actuellement entre 14 et 20 ans mais il y en a plusieurs qui évoluent actuellement en championnat de France (U15, U18 ou Espoir). Toutefois, je ne m’attribuerai jamais la réussite d’un joueur d’être arrivé au haut niveau. Les joueurs passent entre les mains de plusieurs entraîneurs tout au long de leur formation. Chaque entraîneur a sa façon de travailler et apporte donc un nouvel élément au joueur. Ce qui compte, c’est que l’on donne les moyens au joueur pour qu’il atteigne ses objectifs.

 

Q7 : Stevy tu réalises actuellement une thèse ? Peux-tu nous décrire sur quoi porte-elle ?

Oui je réalise une thèse en biomécanique musculaire à l’INSEP. Je ne vais pas développer le sujet car c’est un peu compliqué. Globalement, l’idée est d’évaluer les propriétés mécaniques du muscle et d’observer les adaptations à l’entraînement sportif et à la pathologie.

 

Q8 : Nous savons que tu tiens un blog consacré au basket, peux-tu nous dire en quoi consiste ce blog ? Que recherches tu à exprimer à travers celui-ci ?

Je tiens un blog nommé « SF Basketball Training and Science ». L’idée est d’écrire des articles et d’échanger avec d’autres entraîneurs sur l’entraînement et les sciences liées au Basket-ball. Il y a beaucoup d’évolutions dans le jeu et dans la façon d’entraîner.  A travers les interviews et les articles, le blog cherche à faire découvrir ces évolutions à un maximum de personnes en France.

Pas de commentaire pour "Interview Stevy Farcy"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.