Itw découverte de Ruben Albicy, joueur U18 France PLA / Espoirs

De LSC | Dans Centre de formation, Interview | le 24 novembre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessous l’ITW de Ruben Albicy (n°6 sur la photo) :

 

Ruben, d’où vient ta passion du basket? Dans quels clubs as tu joué  ?

Ma soeur et mon frère m’ont transmis cette passion dès le plus jeune âge.

Ma soeur jouait au début à Ozoir et mon frère à Marne La Vallée.

Après je suivais ma soeur sur tous ses trainings et matchs à Ozoir puis avec le PB18.

Je faisais entre autres tous les déplacements de son équipe U15 France avec le PB18. J’étais leur mascotte.

 

Pour ma part, j’ai commencé en club à Sports et loisirs Annetois de la saison 2007/2008 à 2010/2011, de U8 à U12.

Ensuite, j’ai connu le club de Val d’Europe en seconde année U13. Nous étions en 1ère division Régionale, on jouait contre les meilleurs équipes U13 Région.

Ce fut un déclic dans mon jeu, j’avais plaisir à jouer, de très bonnes sensations. On formait avec Johan Randriamananjara une bonne doublette. Ce joueur joue d’ailleurs maintenant à l’INSEP.

Je suis parti ensuite en U15 à Charenton dans le but de progresser. La seconde année, nous avons été champions de France. Il s’agit d’un des plus grands moments de ma vie.

J’ai par ailleurs participé au camp nation mais ne suis pas entré à l’INSEP.

Après j’ai fais des test pour rentrer dans les centres de formation et je suis venu au PL, club qui est à proximité de ma famille.

Le niveau d’exigence a évolué, ce sont des années déterminantes vis à vis des coachs.

J’ai pu jouer aussi en Espoirs 6 matchs dès ma première saison

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Quel est l’objectif cette saison, quelles sont tes ambitions individuelles?

L’objectif est d’aller en poule haute,

Personnellement, je suis actuellement en 3eme année cadet, je dois montrer en Espoirs que je peux jouer à ce niveau.

Je sens que j’ai progressé entre la fin de saison dernière et le début de cette saison.

Je dois être régulier aussi bien en U18 qu’en Espoirs quand les coachs Stevy Farcy et Emmanuel Pinda font appel à moi afin que je sois dominant la saison prochaine en Espoirs.

A long terme, je souhaite évoluer dans le monde Pro dans ce club.

As tu un rêve dans le basket? NBA? Euroleague? 

Oui jouer pour des franchises NBA (Lakers/Cavs) et/ou des clubs d’Euroleague tels que le Real ou Barça en Espagne, cela fait rêver.

 

La transition est trouvée avec l’Espagne et Andrew, ton frère formé au PL, qui joue actuellement à Andorre.

Comment assimiles-tu le fait d’avoir un frère qui joue en Pro? 

Afficher l'image d'origine

Bien au début, c’était un peu bizarre, j’étais souvent sollicité, on m’appelait le « mini Andrew ».

Mon but est d’être Ruben et non pas perçu sur le terrain comme le petit frère d’Andrew.

C’est un avantage pour moi, cela me booste pour arriver à son nouveau.

Je souhaiterai jouer en club ensuite avec lui ou en face.

 

Le fait d’être un joueur de petite taille, pour toi, comment le ressens tu?

Ce n’est pas un soucis, je dois au contraire être plus rapide dans tous les domaines tels que la vision du jeu, les passes, et anticiper.

Point de vue scolaire, que fais-tu?

Je suis en terminale STMG, le but est d’avoir le BAC.

 

Intervention de Bernard Heisseil, resp. éducatif du centre de formation.

Bernard, peux-tu nous donner un programme d’une journée type de la semaine de Ruben ?

6h30 : Lever

petit déjeuner à l’internat

8h : Lycée Léonard de Vinci

Cantine le midi

Fin des cours

16H30 18H15 : Etudes surveillées obligatoires à Cerdan

18H30 19H : Musculation

19H 21H : Training

21H30 : Repas chez Paolo

22H30 : Arrivée à l’appartement

22H45 : Coucher

 

Ruben, As tu un surnom dans le basket ?

El Rapido depuis U15.

 

Un autre sport/passion?

Danseur

Une année, je faisais les deux. J’ai pu danser à Bercy pour un spectacle de Hip Hop.

 

Une personne qui t’inspire? Un exemple à suivre ?

Ma mère

 

Une qualité ?

Agréable.

 

Une ville ?

Dubaï, je ne connais que par les images, j’ai envie d’y aller pour voir.

 

Un plat?

Couscous

 

Une devise ?

Tout ce qui ne tue pas, rend plus fort

( Nietzsche)

 

Un film?

Ecrire pour exister est un film réalisé par Richard LaGravenese avec Hilary Swank, Patrick Dempsey.

Il s’agit de jeunes qui viennent de gangs aux USA. Ils font des efforts avec leurs nouveaux professeurs et essayent de construire des liens entre les lations, blancs, chinois…

 

Un animal?

Le chien. J’ai eu un berger allemand croisé avec un rottweiler. J’en garde de bons souvenirs.

 

Un talent caché?

J’ai du charme avec les filles.

 

Où te vois tu dans dix ans?

Joueur Pro en pleine santé avec beaucoup d’expérience. Je chercherai des titres dans le basket et donnerai du temps à ma famille. Etre père de famille.

 

Et dans vingt ans?

En fin de carrière, me former en tant que coach et consacrer beaucoup de temps pour ma famille et mes enfants.

 

 

Un surnom qui définit chacun de tes coéquipiers ainsi que toi qui vivent dans le même appartement?

David : « El Athletico »

Benjamin : « El Shootero/El Coiffero »

Christophe : « El Longo »

Christian : « El Braquo »

Ruben : « El Dansero »

 

 

Que peux tu dire aux licenciés, public afin qu’ils aient envie de venir vous voir jouer ?

Venez dimanche salle Sonko 15H30, ça va gamer !!

 

les U18 France jouent dimanche 27 novembre à 15H30 salle Sonko, à Levallois, face à Chalons Reims.

 

Enfin as-tu un conseil à donner aux licenciés du club qui souhaitent jouer en U18 FRANCE / ESPOIRS?

Ne jamais abandonner, toujours se fixer des objectifs, surpasser ses efforts, ne pas avoir de regrets.

 

Merci Ruben

Bon match ce we!!!

A très vite sur les parquets!!!

 

 

 

Pas de commentaire pour "Itw découverte de Ruben Albicy, joueur U18 France PLA / Espoirs"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.